Une discussion sur le parcours, l'impact et les enjeux inusités du recours collectif

    

DESCRIPTION

En tout temps
Formateur : Shaun Finn, McCarthy Tétrault
Durée : 1 Heure 30 minutes
Prix: 95.00$
95.00$

APERÇU

Le conférencier fait d’abord une analyse de l’évolution de la procédure. Il se penche ensuite sur la structure du recours collectif, lequel est sujet à un ensemble de règles distinctes qui visent à protéger les membres du groupe et qui accordent au juge une discrétion accentuée. Il analyse les politiques de pragmatisme judiciaire et de justice sociale qui sous-tendent le recours collectif moderne et qui en font un mécanisme autant compensatoire qu’économique et punitif. Enfin, il étudie les répercussions que les recours collectifs peuvent avoir sur les entreprises, les États et la société dans son ensemble.

FORMATEUR

Shaun FinnMe Shaun Finn est avocat au sein du groupe de litige du bureau McCarthy Tétrault. Admis au Barreau du Québec en 2004, il exerce le droit civil, plus particulièrement dans le cadre de litiges commerciaux et de recours collectifs. Il a représenté des entreprises et des institutions faisant l’objet de poursuites en recours collectif dans divers domaines. Il a été interviewé par Law Times et Investment Executive au sujet des tendances à l’échelle nationale entourant les recours collectifs et a été cité par les tribunaux, notamment la Cour suprême du Canada.

Me Finn a participé à la rédaction des deuxième et troisième éditions de Defending Class Actions in Canada et collabore à la rédaction de la publication CoConseil McCarthy Tétrault : litige (région du Québec). Il a aussi été assistant à la rédaction pour l’ouvrage Understanding Lawyers’ Ethics d’Alice Woolley. Il a publié de nombreux articles dans des publications juridiques réputées telles que la Revue du Barreau canadien, la Revue canadienne des recours collectifs, la Revue générale de droit, Class Action Defence Quarterly et le bulletin Repères de La référence Droit civil.

Me Finn détient un B.C.L. et un LL.B. de l’Université McGill ainsi qu’une LL.M. de l’Université Laval. Son mémoire de maîtrise, qui préconise une approche plus rigoureuse envers l’autorisation des recours collectifs, sera publiée sous peu. Avant ses études de droit, il a obtenu un B.A. (société et culture occidentales) du Collège d’études humanistes de l’Université Concordia et a fait des études supérieures en journalisme et en littérature anglaise.

RECONNAISSANCE

Formation de 1 h 30 reconnue par le Barreau du Québec aux fins de la formation continue obligatoire.

DATE DE DIFFUSION ORIGINALE

2 novembre 2011